Présentation

Que ce soit par des environnements immersifs, des rencontres in situ ou en partageant la scène avec le public, nous cherchons à vivre avec lui une expérience significative, à l’émouvoir en créant un espace intime permettant d’ouvrir son imaginaire et développer sa curiosité.

Sandy Bessette et Simon Fournier

 

Mue par la nécessité d’une réelle rencontre artistique avec les tout-petits, La marche du crabe propose des créations multidisciplinaires ancrées dans l’expérience kinesthésique du spectateur. En combinant leurs expertises en danse, théâtre et cirque, Sandy Bessette et Simon Fournier traitent de manière sensible et intelligible, les différentes réalités auxquelles l’enfant est exposé au cours de son développement humain et social. Ce faisant, les cocréateurs ont la préoccupation de diversifier les contextes de représentation de leurs œuvres afin de renouveler l’expérience spectatorielle des enfants et des adultes les accompagnants. À partir d’une vision commune des arts vivants et la création d’activités de médiation, ils s’engagent à offrir des opportunités d’accès au corps, à l’imaginaire et à la créativité. Ainsi, la compagnie contribue au décloisonnement des arts et favorise l’ouverture, l’échange et l’esprit de communauté.

Sandy Bessette

chorégraphe | interprète | médiatrice |codirectrice

Années 1980. Sandy fait tourner ses robes et chorégraphie des spectacles d’entrée de garage. Du centre communautaire de son village au Département de danse contemporaine de l’UQAM, elle utilise les vocabulaires de la danse pour aller à la rencontre de l’autre. Son parcours d’interprète allie l’improvisation mouvement (Les Explositions, collectif Rien de prévu, compagnie Les Imprudanses) et le travail de chœur (Babel et Les Minutes du festival Montréal Complètement Cirque). Elle se spécialise en création pour la petite enfance au Québec et en Europe (Festivals Petits bonheurs à Montréal, Les Rencontres de Huy en Belgique, Méli-Môme et Petits et grands ainsi que les compagnies Point Virgule et En cie d’Eux en France et DynamO Théâtre à Montréal). Elle crée d’abord en tandem les spectacles Un orteil dans le vide, une pièce sur le deuil avec l’artiste de roue allemande Marie-Claude Roulez puis Remous remis, une relation de fratrie en théâtre acrobatique avec Xavier Malo. Nourrie de différentes rencontres humaines et artistiques (stage Culture et handicap en France, projets de création en milieu carcéral et médiation culturelle en milieu défavorisé), elle met en scène De doigts et de pied, une expérience sensorielle pour les tout-petits. Avec Le Mobile, spectacle immersif pour nourrissons, elle continue de développer son langage hybride entre la danse, le cirque et le théâtre, de travailler avec les voix des artistes en scènes et de questionner le rapport au spectateur.

Simon Fournier

auteur | metteur en scène | interprète | médiateur | codirecteur

Simon Fournier partage sa vie entre le théâtre, la danse et le cirque. Tout juste diplômé en art dramatique à l’UQAM en 2011, il se joint à la compagnie de Dave St-Pierre pour créer le spectacle Foudre et interpréter l’ensemble de la trilogie avec La pornographie des âmes et Un peu de tendresse bordel de merde, sur les grandes scènes d’Europe et du Québec. Comme comédien, il joue dans Les Amoureux auront des cataractes de Cassandre Emmanuel, Les mots secrets d’André Perrier, File d’attente du théâtre I.N.K. et agit à titre d’acteur physique et de combat dans Détruire nous allons et Le Vin Herbé de Philippe Boutin. Il est acrobate dans Babel d’Antony Venisse (Festival Montréal Complètement Cirque) et Ruelle de Jeff Hall. Il danse pour de nombreux chorégraphes dont Heather Lynn MacDonald, Sophie Gee, Catherine Lafleur et Delphine Veronneau. La Marche du Crabe l’amène à reprendre le rôle du frère dans Remous Remis, interpréter BonHomme dans De doigts et de pied et agir à titre d’improvisateur dans les performances en galeries Les Explositions. Dans Le Mobile, il conte, chante, joue de l’ukulélé et danse sur un tissu aérien. Avec sa partenaire Sandy Bessette, il crée et anime des projets de médiation culturelle avec les citoyens, jeunes et aînés. Simon aime la science, le théâtre in-situ et la vie de quartier, qui sont à l’honneur dans l’écriture en cours de sa pièce de théâtre de ruelle Amarelinha. Quand il ne joue ni n’écrit, il est papa et continuer d’explorer son cœur d’enfant avec sa fille de 2 ans.